L'Egypte des pharaons

oeil Le peuple oeil

L'organisation de la société égyptienne est pyramidale, avec le pharaon à son sommet. Puis les membres de la famille royale, les hauts fonctionnaires, ensuite les soldats et les scribes, et enfin le peuple. Les esclaves ne sont pas considérés comme faisant partit de la société égyptienne

Les paysans

Les paysans forment la classe de la population la plus nombreuse. Ils sont pourtant méprisés par le reste de la population, bien qu'ils soient à l'origine de la richesse du pays. L'année agricole se divise en trois périodes : la saisons des inondations, la saisons intermédiaire et la saison des récoltes. Lors de la première saison les paysans ne travaillent pas puisque les champs sont inondés de août à septembre, ils sont alors employés dans des grands projets pour le pharaon comme la construction des pyramides. Ils ne touchent pas de salaire mais reçoivent gratuitement des vêtements, de la nourriture, de l'eau et les outils nécessaires à leur travail. En octobre, lors de la deuxième saison, ils commencent à labourer les champs et à semer le grain. Ils réparent aussi les digues et les canaux d'irrigation que la crue a endommagé. En avril mai débute la troisième saison, celle des récoltes. La terre qui est cultivée appartient au pharaon ou à de grands propriétaires, les paysans ne peuvent donc pas gagner d'argent en vendant les récoltes. Tous les ans les scribes perçoivent les impôts sous forme de céréales. Ils vivent dans des maisons construites en briques crues, le toit est en boue et en roseaux, avec trois ou quatre pièces le long du Nil près des champs. Parfois les maisons étaient emportées par les crues violentes.

paysan

Les artisans

Les artisans sont des membres de la population respectés et convenablement rémunérés. La plupart d'entre eux travaillent pour le pharaon, dans les tombeaux funéraires, les temples ou les palais. Certains nobles possèdent même des ateliers d'artisans. Ils ne gagnent pas d'argent, mais reçoivent de la nourriture ou parfois du vin en échange de leurs travaux. Lorsqu'ils travaillent sur un tombeau dans la vallée des Rois ils habitent dans un village dans le désert. Il y a les tailleurs et les sculpteurs de pierre qui dégrossissent les bloc de pierres et sculptent les bas reliefs. Ou bien les menuisiers qui produisent aussi bien des poutres pour les maisons que des meubles ou des statues avec du bois importé du Liban.Certains artisans travaillent dans des ateliers comme les bijoutiers qui travaillent avec des pierres semi-précieuses pour en faire des perles ou les potiers qui travaillent l'argile pour faire des poteries ou de la vaisselle. Ou bien les verriers qui fabriquent des récipients en verre ou des amulettes ou encore les joailliers et les orfèvres qui façonnent le cuivre, le bronze, l'argent et l'or.

L'armée

Le statut des soldats change selon l'histoire de l'Egypte ancienne, ils sont parfois professionnels ou simples citoyens inexpérimentés. Ils sont répartis en plusieurs unités de taille réduite. Les premières armées ne sont constituées que de quelques unités professionnelles en charge de la protection du souverain, des chantiers royaux et des grands axes de communication. Le reste de l'armée est composée de paysans engagés selon les besoins. C'est au Moyen Empire sous la XIIe dynastie que la première armée de soldats de métier se forme. Elle est alors formée de plusieurs divisions portant chacune le nom d'un dieu égyptien, comme Amon, Rê ou Seth. Chaque division est composée de chars en première ligne et de fantassins qui restent à l'arrière.

Le char n'est pas une invention égyptienne, mais les Egyptiens conscients de la supériorité de l'ennemi, adoptent cette arme et l'adaptent aux spécificités du pays (désert). Chaque char est conduit par deux hommes, l'un est un archer qui se bat et qui est protégé par une armure d'écailles de bronze et un casque, l'autre est le conducteur qui est protégé par un simple bouclier en bois. Les chevaux qui sont des cibles faciles pour les archers ennemis sont eux aussi protégés par un caparaçon (couverture protectrice que porte le cheval pour se protéger) d'écailles de bronze qui leur couvre le dos et les flancs.

char égyptien

Les fantassins marchent pieds nus et ne portent qu'un pagne droit et court et ne se protègent qu'avec un bouclier de bois. Ils sont armés soit de javelots, d'arcs ou encore des poignards. A cette armée s'ajoutent des mercenaires qui sont des volontaires le plus souvent venant des peuples soumis lors des conquêtes. Ces mercenaires sont payés comme des soldats, mais sont organisés en régiments autonomes sous l'autorité d'un des leurs.

fantassins

A cette grande armée terrestre s'ajoute la marine, au départ elle a seulement pour rôle de convoyer les troupes d'une ville à une autre mais elle devient peu à peu une marine de guerre à cause des tentatives d'invasion par la Méditerranée. Cette nouvelle marine se compose de navires où sont embarqués une cinquantaine d'hommes, vingt d'entre eux sont des marins qui manœuvrent le bateau, les autres sont des soldats qui combattent. Ils harcèlent les navires ennemis avec des flèches et des frondes tandis que d'autre essayent de d'agripper le navire pour pouvoir le prendre d'assaut.

Les esclaves

La plupart d'entre eux sont d'origine étrangère. Certains sont offerts au pharaon par les pays conquis, d'autres ont été capturés lors de campagnes militaires. Le pharaon en donne aux Egyptiens qu'ils souhaitent récompenser, d'autre sont enrôlés comme soldats ou envoyés dans les carrières et dans les mines ou sur les chantiers de construction. Les femmes sont placées comme domestiques chez les Egyptiens ou travaillent dans les temples. Des marchands syriens vendent des esclaves dans toutes les grandes villes d'Egypte. Des Egyptiens se vendent pour rembourser une dette. Certains esclaves sont la propriété de leurs maîtres, qui peuvent les louer, les vendre, les léguer ou les affranchir. Par contre il ne possède pas le droit de vie ou de mort. D'autres peuvent épouser une femme libre et peuvent posséder des domaines. L'esclave a certains droits, il peut posséder et vendre une propriété, témoigner dans un procès. Il reçoit le plus souvent un nom égyptien lors de son achat et une fois affranchi, il s'intègre dans la société.

Copyright © L'Egypte des pharaons

e-mail

Publicité